Petite Histoire de l’Horlogerie Française


Du XIIIe siècle à aujourd’hui, des prémices horlogères à l’essor des garde-temps luxueux, la petite histoire de l’horlogerie Française suit la grande au gré des révolutions politiques, techniques et sociales. Dates clés, inventions phares et innovations incontournables, on vous dit tout !

1292 : Depuis que l’homme observe le cycle du jour et de la nuit, celui-ci n’a de cesse de vouloir mesurer le temps, le conduisant progressivement à imaginer des instruments de mesure plus ou moins précis. C’est donc un vif intérêt qui semble se développer à partir 1292 en France, époque où l'on trouve trace du premier horloger Français, Jehan l'Aulogier.

 

Moyen-âge : L’horlogerie prend un premier tournant politique et religieux. Si pour l’Eglise la maîtrise du temps permet de rythmer la vie des chrétiens, les hommes de pouvoir l’utilisent pour affirmer la suprématie du temps et du pouvoir royal sur le religieux.

 

Vers 1430 : Apparition du ressort moteur grâce auquel naîtra l’horloge domestique réellement portable. Plus légère, elle acquière également un design plus fin et plus raffiné, ouvrant ainsi la voie à la miniaturisation et à la création des premières montres.

 

1492 : Apparition de la montre mécanique en France, mais également en Italie et en Allemagne. Un mouvement qui perdura près de 5 siècles jusqu’en 1970, date d'invention de la montre électronique.

 

 1518 : les horlogers rivalisent d’inventivité pour réduire la dimension des montres. En 1518, François 1er dépense une fortune pour acquérir deux montres placées sur des dagues. Au-delà de la miniaturisation, les garde-temps deviennent de véritables bijoux. L’inventivité et la créativité deviennent donc les maitres mots des horlogers orfèvres qui laissent place à leurs talents de graveurs.

 

1685 : Si l’horlogerie devient synonyme d’art et de sciences au milieu du 17ème siècle grâce au perfectionnement des techniques, la révocation de l’édit de Nantes en 1685 sera un véritable fléau pour l’excellence horlogère Française. On assistera en effet à une émigration massive vers l’étranger des horlogers Français protestants, emportant avec eux leur savoir et leurs secrets de fabrication.

 

C’est en 1700 que l’horlogerie Française retrouve sa renommée avec le siècle des Lumières. Le savoir-faire des maîtres horlogers Français tel que Julien Leroy, permettra de rattraper le retard causé par la révocation de l'Edit de Nantes. Paris devient ainsi le foyer incontournable du savoir-faire horloger, et attire des talents venant des quatre coins de l’Europe.

La seconde moitié du siècle des Lumières est marquée par l’effervescence des sciences et des techniques. Ainsi les montres se révèleront plus précises, plus simples et gagneront en confort d’utilisation comme en discrétion.

 

1862 : Apparition du premier chronographe avec retour à zéro de la trotteuse. L’année sera également marquée par la création de l'école d'horlogerie de Besançon. Ainsi la Franche-Comté et le département du Doubs s’imposent véritablement comme le premier pôle horloger français pour l'industrie de la montre. Par ailleurs, la baisse des coûts de production permettra la démocratisation de l’horlogerie, qui était jusqu’alors réservée à la classe aisée de la population. Un changement ayant ces désavantages puisqu’il ouvrira la voie à la contrefaçon.

 

La fin du XIXème assistera à l’accroissement de la production en série. Les différentes étapes de fabrication des montres étant concentrées au sein de la même manufacture, on y rencontre l’ensemble des corps de métier de l’horlogerie.La fabrication des montres se démocratise très rapidement, laissant ainsi émerger les manufactures de montre dites « bon marché » .

Il faudra attendre 1875 pour assister au développement des transports, à l’origine de l’unification du temps. Si auparavant chaque ville était réglée selon sa propre heure solaire, la création du méridien du Greenwich s’impose comme la référence horaire et servira désormais de repère aux réseaux ferroviaires du monde entier.

 

Au début du XXème siècle la montre bracelet s’apparentera comme un bijou réservé aux femmes. Il faudra attendre son adoption par les aviateurs en raison de sa praticité pour qu’elle suscite l’intérêt et séduisent une clientèle masculine.

Dans une quête perpétuelle de praticité, le remontoir des montres est déplacé de l’index 12 à l’index 3. La résistance des montres devient également une priorité, illustrée en 1931 avec l’invention du verre incassable.

La montre bracelet devient donc un véritable objet du quotidien qui ne cesse de se démocratiser grâce aux prouesses techniques de leurs inventeurs.

1970 : Création de la montre électronique. C’est à Léon Hatot, horloger français que nous devons la première montre à pile. L'arrivée du quartz dans les années 1970 est une véritable révolution, et sera à l’origine de l’affichage numérique.

Au cœur de toutes ses mutations, l’horlogerie Française réussira à se démarquer en se tournant vers le secteur du luxe, faisant des montres un véritable accessoire de mode. La renommée des écoles de formation horlogère françaises n’a cessé de croître, permettant aujourd’hui à la France de conserver sa quatrième place au classement des pays exportateurs d’horlogerie.

 

2017 : Au cours des derniers siècles, le monde de l’horlogerie a connu un développement sans précédent. Véritable élément du quotidien, l’heure est dorénavant intégrée à une multitude d’équipements électroménagers. Si l’horlogerie mécanique a connu une croissance importante durant le début des années 2000, nous observons également l’apparition de montres connectées. L’horlogerie montre une fois de plus à quel point les évolutions restent possibles en alliant savoir-faire, tradition, mode et technique.

Bijoux, garde-temps ou accessoire à la pointe de la technologie … il est aujourd’hui impossible d’imaginer à quoi ressemblera la montre dans 10, 50 ou 100 ans, et surtout quelles complications élaborées elles pourront encore comporter !



Laisser un commentaire


Voir l'article entier

Montre mécanique vs montre à quartz: différences, avantages et inconvénients
Montre mécanique vs montre à quartz: différences, avantages et inconvénients

Quand il s’agit de choisir une montre, deux écoles semblent s’opposer : montre à quartz ou plutôt mécanique? Remontage manuel ou automatique?
Interview de l'architecte  et illustratrice Hélène Lacombe
Interview de l'architecte et illustratrice Hélène Lacombe

Armée de ses posca blancs et de patience, Hélène nous transporte sur les toits de Paris, ville de toutes nos inspirations. Suivez-nous !
Yasmine, ambassadrice de la Sully Noire
Yasmine, ambassadrice de la Sully Noire

Affrontant la grisaille de ce début d’automne, c’est dans le café La Comète de la Rue de la Roquette que nous avons choisi de retrouver Yasmine, notre nouvelle égérie pour le modèle Sully cadran noir.