Interview de l'architecte et illustratrice Hélène Lacombe




Cela fait maintenant un an que toute l’équipe est installée dans le Haut-Marais, au 26 de la rue Pastourelle, et à cette occasion, nous tenons à vous présenter l’artiste à l’origine de notre jolie vitrine automne-hiver : la talentueuse Hélène Lacombe !

Armée de ses posca blancs et de patience, Hélène nous transporte sur les toits de Paris, ville de toutes nos inspirations. Suivez-nous!



Bonjour Hélène, peux-tu te présenter en quelques mots? Nous présenter ton parcours?

Je m’appelle Hélène Lacombe, j’ai 24 ans, je viens de Reims et je vis maintenant à Paris !

Après avoir fait une Mise à Niveau en Arts Appliqués, j’ai commencé mes études d’architecture à l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais. En août 2015 suis partie un an à Helsinki en Finlande, faire un master de Design de produit et d’espace. Je suis actuellement en train de préparer mon diplôme d’architecture, que je présente en juin 2018..!

Depuis février 2017 je travaille en tant qu’illustratrice freelance, je réalise de nombreux projets tournant autour du dessin d’architecture !

D’où te vient ta passion pour le dessin, l’architecture?

J’ai toujours dessiné, mon grand-père a fait les Beaux-Arts et était architecte, tout comme mon père, deux de mes oncles et un de mes cousins ! C’est un métier familial !

Mes frères et sœur savent tous dessiner aussi, c’est quelque chose que nos parents nous faisaient faire très régulièrement lorsqu’on était enfants! J’ai eu différentes phases de sujets: les vêtements, les portraits, et aujourd’hui ce qui me représente le plus, l’architecture. J’aime autant dessiner des plans sur un ordinateur et imaginer l’espace dans lequel les gens évolueront, que représenter l’architecture d’une manière plus parlante via mes illustrations.

C’est la première fois que tu réalises une vitrine, comment t’y es-tu prise? Qu’en as-tu pensé?

C’était effectivement une première et c’était très différent de dessiner sur du papier! J’ai fait de nombreux tests aux feutres Posca sur mes fenêtres avant de réaliser la vitrine ! J’ai d’abord réalisé une illustration qui me plaisait sur mon ordinateur, que j’ai ensuite reproduit sur la vitrine. J’ai beaucoup aimé réaliser ce projet, même si mon bras droit a mis quelques jours à se remettre des crampes causées par les 5 heures passées à dessiner à la verticale !

Quelles ont été tes inspirations pour cette réalisation ? Tu réalises beaucoup de dessins de bâtiments célèbres, lequel préfères-tu représenter? Pourquoi?

Charlie Watch est une marque parisienne et j’ai toujours trouvé que les toits parisiens étaient un des symboles de la capitale! Le logo de la marque étant une cigogne, j’ai pensé que je pouvais donner l’impression d’une vue à dos d’oiseau de la ville !

Je réalise en effet de nombreux bâtiments plus ou moins célèbres. Le premier bâtiment, et celui que j’ai le plus dessiné est la Cathédrale de Reims, ville d’où proviennent mes premiers abonnés Instagram et donc mes premiers clients! Mais celui que j’ai préféré dessiné jusqu’à aujourd’hui est le Centre-Pompidou. Je m’y retrouve plus au niveau du style et de la technique que j’emploie. De plus, c’est mon bâtiment parisien préféré, j’aime énormément le travail de Richard Rogers et de Renzo Piano !

Quel monument rêverais-tu de dessiner?

Réalisant la majorité de mes illustrations d’après photographies, je peux dessiner n’importe quel bâtiment du monde entier. Par contre, j’adorerais dessiner en temps réel, dans mon carnet de croquis personnel, les paysages et bâtiments des îles Féroé. Des îles danoises au nord de l’Écosse qui offrent des vues magnifiques ! J’ai toujours été très attirée par les pays nordiques !

Ton adresse favorite à Paris où passer un bon moment?

Mes cousins ont ouvert un resto (Chez Edgar) au 17 rue Oberkampf dans le 11ème. Depuis l’ouverture il y a un an, j’y passe beaucoup de mes soirées et de mes dimanches (pour le brunch qui est top !)

Le mot de la fin?

Merci Charlie !

Retrouvez les travaux d’Hélène sur son site internet et sur Instagram

boutique charlie watch

hélène lacombe!



Laisser un commentaire


Voir l'article entier

Montre mécanique vs montre à quartz: différences, avantages et inconvénients
Montre mécanique vs montre à quartz: différences, avantages et inconvénients

Quand il s’agit de choisir une montre, deux écoles semblent s’opposer : montre à quartz ou plutôt mécanique? Remontage manuel ou automatique?
Yasmine, ambassadrice de la Sully Noire
Yasmine, ambassadrice de la Sully Noire

Affrontant la grisaille de ce début d’automne, c’est dans le café La Comète de la Rue de la Roquette que nous avons choisi de retrouver Yasmine, notre nouvelle égérie pour le modèle Sully cadran noir.
Pourquoi change-t-on d’heure deux fois par an?
Pourquoi change-t-on d’heure deux fois par an?

Tous les ans en mars et octobre, ce sont les mêmes questions qui reviennent, les mêmes prises de tête quand on vous demande “Mais du coup, on dort une heure de plus ou une heure de moins? Quand il est 2h en fait il est 3h, ou alors c’est l’inverse?Je sais jamais!”.