Comment fonctionne un mouvement automatique ?


La montre est aujourd’hui un véritable accessoire de mode choisi pour son esthétique mais aussi pour sa mécanique. Et oui, les passionnés vous le diront, ce qui prime en plus du design, c’est le mouvement ! Notre montre automatique Initial répond - nous l’espérons - à ces critères : un design élégant et intemporel associé à un mouvement automatique de grande qualité. Mais alors, quelles sont les différences par par rapport à un mouvement à quartz et comment ça marche un mouvement automatique ? 

 

      1 -       Qu’est-ce qu’un mouvement ?

Le mouvement est le mécanisme qui permet à une montre de fonctionner. Chez Charlie Watch, nous nous fournissons auprès de différentes manufactures : Citizen, une manufacture japonaise pour les mouvements automatiques ; et Ronda, une manufacture Suisse pour nos montres à Quartz. Les grandes marques horlogères Suisse possèdent en général leur propre manufacture, c’est notamment pourquoi leur prix sont très élevés.

Pour nos montres, nous utilisons donc deux grandes familles de mouvement:

  • Les mouvements à Quartz qui sont des mécanismes simples et qui fonctionnent avec une pile. Ces mouvements ont l’avantage d’être les plus précis. Nous utilisons des mouvements à Quartz pour les montres de notre collection mixte (Union, Buci, Monet, Dogpatch, Monterey et Soma) et pour notre modèle féminin (La Sully).
  • Les mouvements mécaniques automatiques, utilisent des roues et des ressorts pour fonctionner grâce à l’énergie cinétique. C’est-à-dire, l’énergie que possède un corps du fait de son mouvement. Ces derniers sont plus complexes à fabriquer et à concevoir, et sont les chouchous des amateurs et collectionneurs de montres. Ils prouvent un réel savoir-faire. Notre modèle Initial comprend un mouvement automatique. 

 

     2 -       Les composants d’un mouvement automatique

Pour bien comprendre le fonctionnement d’un mouvement automatique, il faut tout d’abord en apprendre d’avantage sur ses composants principaux !

Voici ses principaux composants:

  • Le rotor : c’est la masse oscillante du mécanisme. En clair c’est un poids en forme de demi-cercle attaché au mouvement. Il tourne à 360° selon les mouvements du poignet et permet grâce à une série de mécanismes, de remonter le ressort de barillet fournissant ainsi de l’énergie mécanique à la montre.
  • La couronne : C’est la petite roue située sur le côté droit de votre montre. Elle est fixée sur l’arbre du remontoir et sert à remonter le ressort-moteur.
  • Le ressort de Barillet : C’est une bande d’acier élastique qui fournit l’énergie nécessaire au mouvement lorsqu’il est armé, c’est-à-dire tendu.
  • Le système de transmission (rouage) : Il transmet l’énergie accumulée dans le ressort de barillet jusqu’à la roue d’échappement via une série de petites roues.
  • Roue d’échappement : elle a pour fonction de laisser échapper l’énergie acheminée par les rouages vers l’ancre, de manière intermittente et régulière. C’est l’organe d’entretien de la montre.
  • Le balancier : C’est le cœur du mouvement. Il bat entre 5 et 10 fois par seconde de manière circulaire. C’est lui qui est à l’origine du « tic-tac », bruit produit par les palettes sur les dents de la roue d’échappement, en raison de son mouvement de va-et-vient. C’est l’organe régulateur du mouvement.
  • Les rubis : Ce sont des pierres d’une grande dureté qui permettent de réduire les frottements et l’usure des composants du mécanisme.

 

     3 -       Le fonctionnement d’un mouvement automatique

Maintenant que vous connaissez parfaitement les principaux composant du mouvement mécanique, comment fonctionne-t-il réellement ?

Voici les six principales étapes qui permettent de mieux comprendre comment les aiguilles de votre montre tournent:

  1. Les mouvements du poignet font tourner le rotor et remontent ainsi le ressort de barillet. Le remontage peut aussi être effectué en tournant la couronne ;
  2. Le système de transmission transfert l’énergie vers la roue d'échappement ;
  3. L’échappement dose l’énergie en tronçons réguliers ;
  4. Le balancier utilise cette énergie régulière pour battre en va-et-vient de manière constante ;
  5. A chaque série de battement, une série de roue transfèrent l’énergie aux aiguilles de la montre ;
  6. Les aiguilles avancent sur le cadran.

Notre montre automatique Initial comprend un balancier qui recharge le ressort de barillet par les mouvements du poignet. Ainsi, si la montre est portée régulièrement, il n’y aura pas besoin de la remonter manuellement.

Les montres automatiques présentent un bel avantage esthétique. En effet, l’aiguille des secondes n’effectue pas un bond d’une seconde mais beaucoup plus de petits sauts. Le tout est plus linéaire. 

Mouvement automatique - Charlie WatchMouvement automatique - Charlie Watch

Mouvement automatique - Charlie WatchMouvement à Quartz - Changement de pile - Charlie WatchMontre automatique - Charlie Watch



Laisser un commentaire


Voir l'article entier

Valentin, ambassadeur de l'Horizon Full Black
Valentin, ambassadeur de l'Horizon Full Black

A la rencontre de Valentin, ambassadeur de notre montre chronographe Horizon Full Black, une montre au design sobre, puissant et un brin "énervé".
Sørøya, la collaboration Charlie x Newstalk
Sørøya, la collaboration Charlie x Newstalk

Editée à 100 pièces, cette montre  a été imaginée par Gaspard, fondateur de Newstalk, lors de sa dernière expédition dans le Grand Nord à partir du modèle chronographe de Charlie Watch
Fanny, nouvelle ambassadrice de notre montre Sully
Fanny, nouvelle ambassadrice de notre montre Sully

A la rencontre de Fanny, nouvelle ambassadrice de notre montre féminine la Sully.